AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 everything you're not supposed to be. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Dorys Maitland
HAPPY ENDINGS GONE FOREVER.
avatar

☇ messages : 199
☇ arrivé(e) le : 18/03/2012
☇ pseudo : smashedwings.
☇ célébrité : felicity jones.
☇ crédits : Ⓒ ritadee, unknown tumblr.
☇ multinicks : toni ainsworth.

UNTIL WE BLEED
☇ âge:
☇ métier:
☇ amis, amours et emmerdes:

MessageSujet: everything you're not supposed to be. (r)   Mer 11 Avr - 13:36


    "i walk away from you for the first time, strong.
    and i did my best to see it through. now i'm
    watching you, just thinking i'm wrong."

    Dorys regardait Malo s'éloigner. Elle venait de passer un très bon moment en sa compagnie, et il se trouvait qu'elle en avait besoin. La jeune femme n'avait jamais été très fan des sorties entre amis, des fêtes, et beuveries, mais elle appréciait se retrouver en petit comité, avec des gens à qui elle tenait beaucoup, comme Malo. Il était d'ailleurs sans doute ce qui se rapproche le plus d'un meilleur ami à ses yeux, depuis le temps qu'ils se connaissaient.
    La brunette jeta un bref coup d'oeil à sa montre. Elle avait encore un peu de temps devant elle, avant de devoir retourner au ranch, alors elle décida d'en profiter. Elle savourait le contact du soleil sur sa peau lorsqu'elle marchait sur les bords de l'étang. Rêveuse, elle se mit à observer les gens autour d'elle. Les enfants étaient de sortie, et elle ne fut pas étonner de les voir jeter du pain aux canards. Elle se souvenait l'avoir fait lorsqu'elle même était plus jeune. Dorys soupira. Tout était plus simple en ce temps là. L'innocence et l'insouciance de l'enfance lui manquaient parfois. Meme les relations étaient bien moins compliquées. Avec Sara, elles se contentaient de jouer aux poupées, avec ses amis, elle se sentait la reine de la cour de récréation, et l'amour se résumait à se promener main dans la main et de petits bisous. Oui, c'était définitivement plus facile.
    La vue d'un couple d'adultes, allongés l'un contre l'autre sur la pelouse, la tira de sa rêverie. Les lèvres pincées, elle se dit qu'un jour aussi, elle connaitrait ça. Quand, restait la question. Elle espérait bientôt. Bizarrement, elle ne put s’empêcher de penser à Graham et au fait qu'il aurait pu être cet homme qui la serrerait dans ses bras. Mais ce n'était pas le cas, au contraire. Il l'avait déçu, et Dorys se demanda si elle parviendrait à lui pardonner un jour, malgré les efforts de sa jeune sœur pour l'y forcer. La jeune femme repéra un petit coin tranquille, à l'ombre des arbres, ou elle se dirigea. Appuyée contre un tronc, elle sortit un livre de son sac, et commença à lire.
    Une bonne trentaine de minutes passèrent ainsi, et Dorys ne vit pas le temps s'écouler. Au bout d'un certain temps, elle leva les yeux de son roman, et observa les alentours. Il y avait bien moins de monde que tout à l'heure, les gens commençant sans doute à retrouver leur maison, leur famille et leur petite routine. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Dorys à cette pensée. Elle se demanda si elle aimerait avoir une telle vie, une vie parfaitement construite, sans imprévues, avec boulot, mari et enfants. Elle n'en était pas sure. Au final, peut-être que sa vie lui convenait mieux.
    Au loin, elle vit un homme approcher. Son coeur se mit à battre. C'était lui. Il ne fallait surtout pas qu'il la voit. La dernière chose qu'elle souhaitait, c'était lui parler. Jusqu'ici elle avait à peu près réussi à l'éviter, mais elle savait que ça ne durerait pas éternellement. Et bien qu'une soudaine envie de se diriger vers lui la saisit, elle essaya discrètement de s'éclipser dans la direction opposée. Dorys ne comprenait pas pourquoi sa simple vue la mettait dans des états pareils, alors qu'elle sentait ses mains trembler en ramassant ses affaires. Un rapide coup d’œil dans sa direction lui indiqua qu'il l'avait vu, mais elle continua sur sa lancée, et se mit à marcher précipitamment vers la sortie. Elle pensa : pitié faites qu'il ne me suive pas. Mais son cœur lui disait une toute autre chose. Au fond, elle souhaitait qu'il vienne la voir, et elle brulait d'envie de savoir ce qu'il devenait. Même si elle risquait de se sentir coupable si il avait rechuté et qu'il n'avait nulle part ou aller, et ou travailler. Dorys se mordit intérieurement la joue, afin de ne plus y penser
    .

_________________
IF I LAY HERE, IF I JUST LAY HERE, WOULD YOU LIE WITH ME AND JUST FORGET THE WORLD ? FORGET WHAT WE'RE TOLD, BEFORE WE GET TOO OLD. SHOW ME A GARDEN THAT'S BURSTING INTO LIFE. ALL THAT I AM, ALL THAT I EVER WAS, IS HERE IN YOUR PERFECT EYES, THEY'RE ALL I CAN SEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Bishop

avatar

☇ messages : 39
☇ arrivé(e) le : 07/04/2012
☇ pseudo : Darjeeling
☇ célébrité : Sebastian Stan ♥
☇ crédits : jimmy (avatar)

MessageSujet: Re: everything you're not supposed to be. (r)   Ven 13 Avr - 17:41



everything you're not supposed to be, featuring dorys
"Très bien, merci quand même." Je souris avant d'ouvrir la porte et de sortir de la boulangerie de Bakersfield. Je soufflais, regardant les gens passait, qui riait, téléphonait, s'amusait, ou faisait n'importe qu'elle autre activité. Je fermais ma veste en tirant sur la tirette, avant de barrer au stylo bic le mot "boulangerie" sur une feuille de papier. C'était une liste, d'endroit de la ville, qui pourrait peut-être vouloir embaucher quelqu'un. J'avais déjà visité la moitié, et je n'avais dès alors eu que des réponses négatives. Je m'en doutais de toutes façons, il était bien dur de trouver un travail après être sorti de prison, et l'histoire du ranche des Maitland s'était rapidement propagé dans la ville. J'avais donc, selon mes estimations, aucune chance de me trouver un travail, du moins un correct. Je longeais la rue principale, tournant de temps en temps à gauche ou à droite. J'étais totalement perdu, et j'avais été capable de décevoir la seule personne qui m'avait ouvert la prote, qui m'avait tendu la main en m'hébergent, en me donnant un travail, en me faisant même croire que je n'étais pas une mauvaise personne, que j'avais juste fait de mauvaises choses, pris de mauvaises décisions. Dorys m'avait donné une chose essentielle pour pouvoir m'en sortir : de l'espoir. Et dire que j'avais gâcher tout ça, le jour où j'ai déclenché un incendie dans son ranch, qu'elle avait mis tant de temps à mettre debout. Je m'en voulais, et toutes les excuses du monde ne pouvait plus me faire revenir en arrière. C'était trop tard, j'avais déçu une des seules personne qui croyaient en moi. Je ne savais même pas ce que pensait Sara de moi, je ne voulais même pas le savoir, ayant trop peur de perdre son amitié qui m'avait aidé et maintenu debout toutes ces années. Sortant de mes pensées, je remarquais alors que je me trouvais à l'étang de la ville. Je voyais des familles, des couples, sortir tout doucement pour rentrer chez eux. Je n'avais pas de chez moi, et tous les soirs je me posais cette unique question : où je vais dormir ce soir ? Souvent accompagné de "Et demain ? Vais-je trouver un travail ? Faut-il que je quitte la ville ?" J'avais souvent réfléchi à cette option, partir de Bakersfield, refaire ma vie ailleurs, pour ne plus blesser les gens que j'aimais. Je cognais un caillou avec mon pied, qui finit sa route dans l'eau. Je levais les yeux au ciel, la nuit commençait doucement à tomber, bien que la clarté était bien présente en ce moment. Je marchais, regardant partout autour de moi, comme si je cherchais un indice, quelque chose qui m'aiderait à ce que je devais faire de moi, de ma vie. Et tout d'un coup, je vis une femme brune, partant dans le même sens que moi, mais d'un pas rapide. Dorys. Elle m'évitait. Je devais la laisser, ne plus la blesser, ne plus lui parler. J'en étais impossible. Je me mis alors à courir, dans le seul et unique but de la rattraper. Je criais son nom, encore et encore, mais elle n'étais pas prête à vouloir m'accorder son temps. Je m'imposais alors, me plantant en face d'elle. Elle se stoppa net, après m'être rentrée dedans. Elle leva les yeux vers moi. Je savais qu'elle ne voulais pas me voir, mais j'étais bien décidé à lui parler comme je le devais. "Salut." Dis-je alors, ne trouvant pas quelque chose de mieux à dire sur le moment, regrettant d'ors et déjà de lui avoir couru après.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
everything you're not supposed to be. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1203; WHAT I'M SUPPOSED TO DO | jovan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BACK IN TIME :: BAKERSFIELD, CA. :: old town kern. :: Duck pond-
Sauter vers: